Un moine défroqué après avoir été surpris en train de conduire une camionnette pour une visite nocturne sur la plage de Na Jomtien

PHOTO : Mgronline

Sattahip —

Un moine bouddhiste a été défroqué après avoir été surpris par des habitants inquiets conduisant dans une camionnette et profitant de la vue sur la mer de la plage Na Jomtien de Sattahip tôt mardi matin, le 2 juillet 2024.

Aujourd'hui à 12h10, M. Udom Suwankana, chef du village 1 de Na Jomtien, avec ses assistants, a inspecté la zone de la plage de Na Jomtien en face du restaurant Khao Tom Setthi en réponse aux rapports des résidents qui ont déclaré avoir vu un moine conduisant une vieille camionnette Isuzu jaune appréciant apparemment la vue sur la plage. Les habitants se demandaient si l'homme était véritablement un moine et si son comportement était approprié.

Sur la plage, les autorités ont trouvé le moine, identifié comme étant Luang Ta Noo Thi Thinrat, 76 ans, assis sur le siège du conducteur en tenue de moine orange. Cependant, lorsqu'on lui a demandé, il n'a pas pu présenter son certificat de moine actuel et n'en a fait délivrer qu'un ancien, datant de 1991, du Wat Jomsri, dans la province d'Udon Thani.

À l'intérieur de la camionnette, les autorités ont trouvé de la nourriture éparpillée, certaines déjà pourries, un tas d'excréments et plusieurs vêtements décontractés qui, selon lui, appartenaient à son fils handicapé.

Luang Ta Noo Thi a affirmé aux autorités qu'il avait conduit depuis sa résidence dans la province de Nakhon Ratchasima jusqu'à Sattahip pour emmener son fils handicapé (absent sur les lieux) à la plage. Il a fait valoir qu'aucun policier ne l'avait interrogé aux points de contrôle, car ils le connaissaient bien. Il a déclaré qu'il avait été ordonné parce qu'il était trop vieux pour faire autre chose. Maintenant qu'il avait été défroqué, il ne savait plus quoi faire ensuite et prévoyait de retourner dans sa ville natale.

Les autorités ont conclu que, bien que conduire ne soit pas une infraction grave pour un moine, le Conseil suprême de la Sangha a interdit aux moines de conduire une voiture. Ils ont ajouté que le fait que Luang Ta Noo Thi prétende conduire pour profiter de la plage la nuit a également porté atteinte à l'image des moines bouddhistes. De plus, il n’avait aucune affiliation claire avec un temple et n’avait pas de certificat de moine en cours de validité.

Les moines accompagnant les autorités décidèrent donc de défroquer Luang Ta Noo Thi avant de lui permettre de rentrer chez lui.

Selon les médias locaux, Luang Ta Noo Thi avait été accusée dans le passé d'avoir utilisé des animaux, tels que des chiens, des chèvres et des ânes, pour tirer des charrettes afin de solliciter l'aumône. Cette action lui a valu de multiples accusations de cruauté envers les animaux et a finalement été déshabillé auparavant.

PHOTO : Mgronline
PHOTO : Mgronline
PHOTO : Mgronline

-=-=-=-=-=-=-=–=-=-=-=-=-=-=-=

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, Google Actualités, Instagram, TikTok, Youtube, Pinterest, Flipboard, Threadsou tumblr

Rejoignez-nous sur LINE pour les alertes de rupture !

Ou, rejoignez-nous sur Telegram pour les alertes de rupture !
Besoin d'un conseil juridique ou d'un avocat ? Nous pouvons aider. Cliquez ici.

Inscrivez-vous
Viser Tanakorn
Le traducteur des nouvelles locales du Pattaya News. Aim est un jeune de vingt-quatre ans qui vit actuellement à Bangkok. Intéressé par la traduction anglaise, la narration et l’entrepreneuriat, il estime que le travail acharné est un élément indispensable de toute réussite dans ce monde.