L'Association des professionnels de la restauration exhorte le Premier ministre thaïlandais à mettre en place une relance économique urgente afin d'éviter de nouvelles fermetures

National -

Le 1er juillet 2024, M. Sorathep Rojpotjanaruch, président de la Thai Restaurant Business Association, a soumis une lettre au Premier ministre thaïlandais Srettha Thavisin, exhortant à envisager immédiatement des mesures de relance économique pour empêcher de nouvelles fermetures de restaurants.

La fermeture de nombreux restaurants est due au grave ralentissement économique actuel, caractérisé par une diminution du pouvoir d'achat des Thaïlandais, une hausse des coûts des matières premières telles que les légumes frais et des factures d'électricité élevées.

En 2019, avant la pandémie de COVID-19, le chiffre d'affaires total de la restauration thaïlandaise s'élevait à environ 420 milliards de bahts, soit 7 % du PIB du pays. Les coûts de production ont depuis augmenté d'environ 50 %, les coûts des matières premières augmentant de 20 à 30 %, y compris les éléments essentiels comme le MSG, les produits laitiers et d'autres ingrédients principaux, a déclaré Sorathep.

En outre, en 2024, le secteur de la restauration devrait connaître une croissance de 4 à 5 %, avec une croissance atteignant les objectifs au premier trimestre. Toutefois, la croissance stagne depuis avril et les fermetures de restaurants se poursuivent.

Par exemple, un restaurant buffet bien connu a vu ses bénéfices au premier trimestre chuter de plus de 143 millions de bahts, a déclaré Sorathep. Les petits vendeurs ambulants et les PME restaurants luttent pour survivre en raison de ressources financières limitées.

L'Association appelle le gouvernement thaïlandais à prendre des mesures urgentes pour stimuler l'économie et soutenir le secteur de la restauration, des vendeurs de nourriture de rue aux restaurants des PME, afin d'éviter de nouvelles dévastations.

Les mesures urgentes proposées comprennent :

  1. Réviser les lois obsolètes : modifier la loi qui interdit la vente de boissons alcoolisées dans les restaurants entre 2h5 et 1972hXNUMX, une réglementation en vigueur depuis XNUMX.
  2. Réduire les impôts fonciers : Réduire les impôts fonciers pour les entreprises de restauration, qui sont déjà grevées de multiples taxes, notamment un taux d'impôt foncier qui augmente progressivement.
  3. Mettre en œuvre des mesures de stimulation des dépenses :

– Pour les PME : permettre aux particuliers de déduire jusqu'à 20,000 100,000 bahts d'impôts pour les dépenses sur présentation de reçus appropriés, et aux entreprises jusqu'à XNUMX XNUMX bahts.

– Pour le grand public : Prévoir 2,000 XNUMX bahts par personne pendant trois mois, sur une application de portefeuille numérique, à dépenser exclusivement en achats alimentaires, des vendeurs ambulants aux restaurants des PME.

L'association espère que ces mesures apporteront un soulagement indispensable et aideront à soutenir le secteur de la restauration en ces temps difficiles, a fait remarquer Sorathep.

Inscrivez-vous
Kittisak Phalaharn
Kittisak a une passion pour les sorties, même si cela sera difficile, il voyagera avec un style aventureux. Quant à ses intérêts pour la fantasy, les genres policiers dans les romans et les livres de sciences du sport font partie de son âme. Il travaille pour Pattaya News en tant que dernier écrivain.