Le chef du Parti civilisé thaïlandais, Mongkolkit, soumet des demandes au Médiateur, exhortant la Cour constitutionnelle à examiner si la décision du cabinet sur la propriété foncière étrangère est constitutionnelle

PHOTO : Thaipost

Bangkok -

Mongkolkit Suksintharanon, chef du Parti civilisé thaïlandais, a soumis le lundi 31 octobre une demande au Médiateur, exhortant la Cour constitutionnelle à abroger la résolution du cabinet qui accorde aux étrangers la propriété foncière pour un rai.

Le chef du parti a exprimé son opinion que selon la considération de la propriété foncière étrangère en Thaïlande le 25 octobre, il - en tant que citoyen thaïlandais qui aime et chérit la terre, n'était pas d'accord avec la considération du cabinet car les ancêtres thaïlandais avaient sacrifié leur sang et leur chair pour protéger cette terre de leur vie.

Par conséquent, il avait soumis une demande au Médiateur de la Cour constitutionnelle pour examiner si la décision du cabinet était contraire à l'article 1 de la Cour constitutionnelle, déclarant que la Thaïlande est un Royaume indivisible et inséparable.

En outre, la demande a également exhorté les autorités à examiner si autoriser les étrangers à investir dans des obligations d'État avec un maximum de 40 millions de bahts est inconstitutionnel ou non.

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=–=–=–=–==-

Besoin d'une assurance Covid-19 pour votre prochain voyage en Thaïlande ? Cliquez ici.

Suivez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur LINE pour les alertes de rupture !

National News Writer au Pattaya News de septembre 2020 à octobre 2022. Née et élevée à Bangkok, Nop aime raconter des histoires sur sa ville natale à travers ses mots et ses images. Son expérience éducative aux États-Unis et sa passion pour le journalisme ont façonné ses véritables intérêts pour la société, la politique, l'éducation, la culture et l'art.