Le ministère thaïlandais de la Santé publique proposera une réglementation sur le cannabis pour empêcher l'usage récréatif

Nationale - 

  Le Département de médecine traditionnelle et alternative thaïlandaise du ministère de la Santé publique proposera des réglementations gouvernementales pour contrôler l'utilisation du cannabis afin d'empêcher l'usage récréatif alors que le projet de loi sur le cannabis et le chanvre n'a pas encore été mis en œuvre.

Le directeur général du département, Yongyot Thammawut, a déclaré à la presse hier, 14 juin, que le département est en train de collecter et de rédiger des lois dans le domaine de la consommation de cannabis dans un projet de notification relevant du ministère de la Santé publique. Le projet limitera la possession d'entreprises individuelles et communautaires à des fins récréatives afin d'empêcher l'utilisation abusive des plantes qui pourrait menacer la santé personnelle et la société.

Le projet couvrira les vulnérabilités pendant que la loi sur le cannabis et le chanvre est toujours en cours de mise en œuvre. Il sera initialement proposé à Kiattipoom Wongrachit, secrétaire permanent du ministère de la Santé publique en tant que président du comité de protection et de promotion de la sagesse de la médecine traditionnelle thaïlandaise.

Ensuite, le projet sera présenté au ministre de la Santé publique Anutin Charnvirakul lors de la prochaine étape de la procédure. S'il est approuvé, le règlement sera annoncé dans la Gazette du gouvernement et entrera en vigueur immédiatement. Le processus de rédaction peut prendre environ trois à cinq jours, selon le Directeur général.

Pendant ce temps, le ministre a répondu à la question cet après-midi qu'il étudierait ce que le projet a proposé, mais les contrôles de l'utilisation du cannabis sont principalement écrits dans la loi sur la santé publique qui est actuellement en vigueur. Ce n'est pas comme s'il n'y avait aucune réglementation, selon Anutin.

Le ministre a ajouté: "La loi sur le cannabis et le chanvre est actuellement examinée par le comité de travail qui se réunit deux fois par semaine alors que nous essayons d'accélérer la mise en œuvre au cours de cette session."

« Si tout le monde l'utilise avec compréhension et intention à des fins de santé et de médecine, il n'y aura pas de problème. Il y a des nouvelles qui disent que les gens l'utilisent de la mauvaise façon, ce n'est pas le but de la dépénalisation.

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=–=–=–=–==-

Besoin d'une assurance Covid-19 pour votre prochain voyage en Thaïlande ? Cliquez ici.

Suivez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur LINE pour les alertes de rupture !

Rédacteur de nouvelles nationales au Pattaya News. Née et élevée à Bangkok, Nop aime raconter des histoires sur sa ville natale à travers ses mots et ses images. Son expérience éducative aux États-Unis et sa passion pour le journalisme ont façonné ses véritables intérêts pour la société, la politique, l'éducation, la culture et l'art.