D'éminents dirigeants de l'association touristique de Pattaya et des propriétaires d'entreprises organisent aujourd'hui un grand rassemblement dans Pattaya Walking Street pour demander la levée de l'interdiction de vente d'alcool.

Pattaya -

Les commerçants de Pattaya prévoient de se rassembler cet après-midi (3 décembre).rd) à Pattaya Walking Street, faisant pression pour que le gouvernement de Chonburi autorise la vente d'alcool, au moins dans les restaurants et les hôtels.

Le rassemblement devrait réunir d'éminents propriétaires d'entreprises de nombreux secteurs, notamment les hôtels, les bars, la vie nocturne, les divertissements, les restaurants, l'hôtellerie, la vente au détail, le tourisme et presque tous les secteurs commerciaux et touristiques de la ville, afin de faire front commun pour demander à la ville d'abandonner l'interdiction de vente d'alcool actuellement en vigueur dans tous les lieux d'accueil depuis environ avril de cette année. Les propriétaires s'unissent pour faire passer le message que l'interdiction de l'alcool ne nuit pas seulement aux bars, mais qu'elle provoque un effet "domino" qui fait fuir les touristes de Pattaya vers d'autres régions qui ne sont pas concernées par l'interdiction et qui nuit à tous les secteurs d'activité, même ceux qui ne vendent pas d'alcool, car Pattaya est normalement considérée comme un "aimant" pour le divertissement et la vie nocturne.

Selon les organisateurs du rassemblement, ils souhaitent que Pattaya soit exemptée de l'interdiction de consommer de l'alcool dans les restaurants et les hôtels, et qu'elle devienne une "zone bleue" (Business, Leisure, Ultimate Experience), comme c'est le cas à Phuket, Bangkok, Samui et bien d'autres villes, avec des règles. Beaucoup souhaitent également des zones d'exception comme Khaosan Road à Bangkok ou Bangla Road à Phuket, permettant aux bars ou aux entreprises de divertissement d'obtenir un certificat STOP Covid thaïlandais et d'ouvrir temporairement en tant que "restaurant". jusqu'à ce que le gouvernement autorise légalement la réouverture des bars et des établissements de nuit dans tout le pays, ce qui ne devrait pas se produire avant l'année prochaine. 

M. Tanet Suphonsahasarangsri, du Conseil des industries du tourisme de Chonburi, a déclaré aux médias du TPN : " Les districts de la zone bleue de Chonburi (Pattaya, Sattahip, Koh Larn, certaines parties de Si Racha) ne sont toujours pas autorisés à vendre de l'alcool malgré des niveaux de vaccination élevés et la capacité à respecter toutes les règles et restrictions du Covid-19, tout comme Bangkok ou Phuket. Cependant, le Center for Covid-19 Situation Administration, ou CCSA, aurait accepté de laisser le gouverneur de Chonburi et le comité des maladies transmissibles autoriser un assouplissement de l'interdiction de l'alcool, mais le gouvernement de Chonburi a refusé à plusieurs reprises la vente d'alcool sans donner de raison logique et sensée aux propriétaires d'entreprises et aux associations touristiques."

"Aujourd'hui, (3 décembrerd), les opérateurs commerciaux vont se rassembler dans l'après-midi sur la Walking Street de Pattaya pour montrer que nous avons vraiment besoin que le gouvernement de Chonburi nous aide. S'ils sont incapables de lever l'interdiction de l'alcool, nous voulons simplement en comprendre la raison, alors qu'à moins d'une heure et demie de là, Bangkok est autorisée à en vendre. S'ils ont une raison logique liée à Covid-19 qui explique pourquoi nous disons "fermé" alors que de nombreux autres endroits sont ouverts, merci de la partager. Nous serions également heureux de recevoir un soutien financier pour les secteurs directement touchés par l'interdiction, en place depuis avril de cette année, qui a entraîné la fermeture de centaines d'entreprises et mis au chômage des dizaines de milliers de personnes, dont beaucoup sont le principal soutien financier de leur famille."

M. Sinchai Wattanasart, vice-président de la Pattaya Business and Tourism Association, a déclaré aux médias de TPN : "Nous avons informé le secrétaire du Bureau du Conseil national de sécurité de l'ampleur de nos souffrances. Nous avons été informés que le gouverneur de Chonburi autorisera la vente d'alcool plus tôt que prévu, mais nous prévoyons tout de même de nous réunir aujourd'hui pour montrer que nous sommes tous sur la même longueur d'onde, même si de nombreux propriétaires et associations présents ont des responsabilités ou des objectifs différents et proviennent de différents types d'entreprises. Cette interdiction va bien au-delà de la simple consommation d'alcool et affecte directement les moyens de subsistance de milliers de résidents de Pattaya."

Articles de référence :

Les opérateurs du secteur du tourisme et du divertissement de Pattaya ont promis de continuer à faire pression pour autoriser la vente d'alcool dans les restaurants et les hôtels, et pour permettre la réouverture légale des établissements, même après que le comité des maladies transmissibles de Chonburi ait refusé d'assouplir les règles relatives à l'alcool lorsqu'il a publié ses dernières ordonnances sur les restrictions relatives aux Covid-19 la nuit dernière, le 1er décembre.

Les opérateurs touristiques et de loisirs de Pattaya s'engagent à continuer de faire pression pour autoriser la vente d'alcool au moins dans les restaurants et les hôtels.

Le gouverneur de Chonburi a publié de nouveaux ordres sur sa page Facebook des relations publiques le 1er décembre, détaillant l'assouplissement des restrictions de Covid-19. La vente d'alcool dans tous les locaux sur place comme les bars, les restaurants, les hôtels, les établissements de nuit, les pubs, reste interdite.

Le gouverneur de Chonburi publie de nouvelles ordonnances assouplissant les restrictions relatives à Covid-19 à partir d'aujourd'hui, l'interdiction de vente d'alcool dans les restaurants, etc. reste cependant en vigueur.

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=–=–=–=–==-

N'oubliez pas de vous abonner à notre bulletin d'information et de recevoir toutes nos nouvelles en un seul courriel quotidien sans spam Cliquez ici ! OU, entrez votre e-mail ci-dessous !

[bulletin d'information]