La majorité n'est pas d'accord avec le projet du gouvernement thaïlandais de rouvrir aux touristes étrangers vaccinés sans quarantaine, prévu pour novembre, selon le sondage Suan Dusit.

PHOTO : Manager Online

National -

La majorité des Thaïlandais ne sont pas d'accord avec le plan gouvernemental de réouverture du pays, qui prévoit de laisser entrer les touristes étrangers vaccinés sans quarantaine à partir du 1er novembre, car ce n'est pas le bon moment pour accueillir les touristes étrangers, selon les résultats d'un récent sondage d'opinion publique intitulé "Suan Dusit Poll", réalisé par l'université Suan Dusit.

L'enquête a été menée en ligne du 11 au 14 octobre auprès d'un total de 1 329 personnes à travers le pays concernant la récente annonce du Premier ministre Prayut Chan-O-Cha de rouvrir le pays et accueillir les étrangers entièrement vaccinés sans quarantaine obligatoire à partir du 1er novembre. Selon l'université Suan Dusit, les participants au sondage venaient de tout le pays et de tous les horizons.

Selon les rapports présentés ci-dessus, à la question de savoir si c'était le bon moment pour que le pays accueille des touristes sans quarantaine obligatoire, la majorité, soit 60,10 %, a répondu "non", tandis que les 39,90 % restants ont répondu "oui".

Lorsqu'on leur a demandé quels étaient les "facteurs" qui pourraient contribuer à la mise en œuvre du plan de réouverture du pays comme prévu, 74,78 % des personnes interrogées se sont accordées sur l'inoculation de vaccins efficaces à plus de 70 % de la population ; 69,04 % sur la capacité à contrôler la pandémie ; 68,31 % sur l'état de préparation des services de santé, y compris les hôpitaux et le personnel médical ; 66,03 % sur les approches proactives et les tests obligatoires pour les personnes avant d'entrer dans les lieux ; et 65 % sur le renforcement de la confiance des touristes en termes de sécurité dans les installations touristiques telles que les aéroports, les transports publics, les restaurants et les hôtels.

En ce qui concerne les "conditions" de la réouverture, 71,60 % des personnes interrogées ont déclaré que la population thaïlandaise n'avait pas encore été entièrement vaccinée ; 70,45 % ont déclaré qu'il était possible que la maladie se propage davantage dans le pays ; 66,11 % ont déclaré qu'il était possible que le virus soit transmis par les touristes ; 61,05 % ont déclaré qu'ils craignaient que les étrangers apportent de nouvelles variantes de Covid-19 ; et 55,92 % ont déclaré qu'il n'y avait pas de plans objectifs pour faire face à la maladie.

Lorsqu'ils ont mentionné les "avantages" de la réouverture, 77,29 % ont cité la relance de l'économie nationale ; 74,74 % ont cité le fait que les gens auraient plus d'emplois et gagneraient de l'argent pour leurs familles ; 68,07 % ont cité la génération positive de revenus des zones touristiques du pays ; 64,17 % ont cité la relance des entreprises liées au tourisme et des secteurs dévastés comme le divertissement et l'hôtellerie, et 57,80 % ont cité le retour de la confiance envers les investisseurs et les opérateurs commerciaux.

Au contraire, lorsqu'ils ont mentionné les "inconvénients" de la réouverture, 83,43 % ont déclaré que les taux d'infection quotidiens de Covid-19 risquaient d'augmenter à nouveau ; 74,60 % ont déclaré que la réouverture pouvait entraîner la possibilité d'un nouveau verrouillage du pays et mettre à nouveau beaucoup de gens au chômage ; 59.55 % ont déclaré que l'état de préparation des services de santé, y compris les hôpitaux et le personnel médical, pourrait être affecté ; 54,85 % ont déclaré que les cas de franchissement illégal de la frontière pourraient augmenter car les gens affluent en Thaïlande pour le travail, et 48,19 % ont déclaré que la vie quotidienne des gens pourrait être affectée par le retour de nombreux étrangers dans le pays.

Enfin, lorsqu'on leur a demandé s'ils étaient d'accord avec le plan de réouverture qui était prévu pour le 1er novembre, 59,86 %, soit la majorité, ont répondu "non" et 40,14 % ont répondu "oui".

Suan Dusit a également réalisé un sondage sur les antécédents des personnes interrogées et, bien qu'elle n'ait pas révélé les résultats spécifiques, elle a déclaré que la quasi-totalité des personnes interrogées dans le domaine des affaires, du tourisme, de l'hôtellerie et des industries similaires étaient universellement favorables à la réouverture. Ceux qui ne sont pas dans l'industrie ou qui ne sont pas affectés financièrement par le tourisme n'étaient pas aussi positifs.

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=–=–=–=–==-

Suivez-nous sur Facebook,

Rejoignez-nous sur LINE pour les alertes de dernière minute !

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!