Un homme en état d'ébriété aurait mis le feu à sa propre maison et détruit celle de son voisin à Chonburi.

Chonburi -

Un homme en état d'ébriété aurait mis le feu à sa propre maison cette semaine à Chonburi et, ce faisant, aurait également détruit la maison de ses voisins, avec lesquels il aurait eu une querelle publique depuis un certain temps. Le suspect a nié les allégations et affirme que tout l'incident était un accident et a contre-argumenté que ses voisins l'ont agressé après l'incendie.

Les pompiers ont été informés de l'incendie tôt dans la matinée du lundi 11 octobre.th) dans une communauté de Baan Maklua, dans le sous-district d'Ang Sila.

Les équipes de première intervention sont arrivées sur les lieux pour trouver deux maisons fortement enflammées. Il a fallu plus d'une heure pour maîtriser l'incendie. Les deux maisons ont été réduites à l'état de ruines à cause de l'incendie.

La chef du village, Mme Tippawan Chaimee, 56 ans, a déclaré à l'équipe de Pattaya News : "Le suspect, M. Supat Chansri, est un consommateur de drogues connu et est toujours sous l'influence de drogues et d'alcool. Il a déjà menacé à plusieurs reprises de mettre le feu au village et a menacé les voisins à plusieurs reprises alors qu'il était en état d'ébriété et sous l'emprise de la drogue. Nous avons déjà signalé ce fait aux forces de l'ordre, mais aucune mesure n'a été prise car Supat n'avait fait que proférer ce que la police pensait être des menaces en l'air alors qu'il était ivre. Malheureusement, cela ne s'est pas avéré être le cas aujourd'hui".

Mme Anothat Sakornrat, 44 ans, qui est la propriétaire de l'autre maison qui a brûlé à la suite de l'incendie, a déclaré au média TPN : " Ma maison est voisine de celle de Supat. Supat nous a menacés, ma famille et moi, sans aucune raison, à plusieurs reprises alors qu'il était en état d'ébriété et défoncé. Nous avons réussi à échapper aux flammes mais notre maison a été détruite. Qui va assumer la responsabilité de ces actes ?"

M. Supat a été emmené au poste de police de Sane Suk immédiatement après l'incendie. M. Supat aurait déclaré à la police qu'il n'a pas mis le feu à sa propre maison, qu'il s'agit d'un accident et que les accusations de ses voisins sont fausses. Supat s'est également plaint que ses voisins l'auraient agressé physiquement après l'incendie et l'auraient rendu responsable des dégâts.

La police de Sane Suk a déclaré qu'elle allait mener une enquête approfondie sur la situation tandis que les pompiers ont passé au peigne fin les décombres des deux maisons cette semaine à la recherche de preuves d'un incendie criminel potentiel ou, comme le prétend Supat, d'un accident. Au moment de mettre sous presse, la cause finale de l'incendie n'avait pas encore été déterminée.

 

 

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!