Le Premier ministre thaïlandais annonce la réouverture du pays aux touristes vaccinés provenant de pays à faible risque, et envisage l'ouverture de bars et de lieux de divertissement.

National -

   Ce qu'il faut savoir :

  • Dix pays à faible risque seront autorisés à entrer sans quarantaine ni quarantaine de zone à partir du 1er novembre. La liste complète sera décidée par le CCSA dans le courant de la semaine.

  • Des lieux de divertissement dont l'ouverture est "envisagée" d'ici le 1er décembre

  • Le pays doit apprendre à vivre avec Covid-19, il deviendra endémique.

Le Premier ministre thaïlandais, Prayut Chan-O'Cha, a annoncé ce soir, 11 octobre, dans un discours télévisé national, la réouverture du pays aux touristes étrangers entièrement vaccinés en provenance de pays à faible risque, sans quarantaine, d'ici le 1er novembre.

La consommation de boissons alcoolisées dans les restaurants ainsi que l'exploitation de lieux de divertissement dans tout le pays, tels que les bars et les boîtes de nuit, seront également interdites. être considéré avant le 1er décembre.

Selon l'annonce, les voyageurs provenant initialement de 10 pays à faible risque, dont le Royaume-Uni, Singapour, l'Allemagne, la Chine et les États-Unis, peuvent entrer dans le pays sans quarantaine obligatoire à partir du 1er novembre. Toutefois, ils devront présenter leurs documents de vaccination, leurs papiers et les résultats du test RT-PCR. La liste complète ne sera pas disponible avant la fin de cette semaine, selon Natapanu Nopakun, le porte-parole anglophone de Covid-19 pour la Thaïlande. En effet, la liste finale doit être évaluée par le Centre d'administration de la situation du Covid-19, ou CCSA, et recevoir l'approbation finale. Cette évaluation devrait avoir lieu le jeudi 14 octobre 2021.

Le Premier ministre a déclaré : "Tout ce que les visiteurs des pays à faible risque devront faire est de montrer qu'ils sont exempts de COVID au moment de leur voyage avec un test RT-PCR entrepris avant de quitter leur pays d'origine, et de faire un test en Thaïlande, après quoi ils seront libres de se déplacer en Thaïlande de la même manière que tout citoyen thaïlandais."

"Les visiteurs provenant de pays ne figurant pas sur la liste seront, bien entendu, toujours les bienvenus, mais avec des exigences de quarantaine et autres." Le Premier ministre a ajouté.

Bien que cela n'ait pas été spécifiquement mentionné dans le discours du Premier ministre, les documents requis, tels que le COE et l'assurance obligatoire, resteront probablement, du moins pour l'instant, obligatoires même pour les pays à faible risque, bien que la CCSA se penche régulièrement sur cette question. Selon TPN media, le principal avantage de l'annonce pour les pays à faible risque est qu'il n'est pas nécessaire de séjourner dans un hôtel ou une zone "Sandbox" pendant sept jours ou plus, ni de passer plusieurs tests Covid-19 en Thaïlande, ni d'avoir un suivi obligatoire, ni de séjourner uniquement dans certains hôtels approuvés. Par exemple, une personne peut rester à sa propre résidence si elle le souhaite si elle est résidente ou "snowbird".

Les listes de pays à faible risque seront considérées comme élargies d'ici le 1er décembre et passeront à une liste très étendue d'ici le 1er janvier, selon le Premier ministre.

En outre, d'ici le 1er décembre, le gouvernement prendra également en considération l'approbation de la consommation de boissons alcoolisées dans les restaurants ainsi que l'exploitation de lieux de divertissement comme les bars et les boîtes de nuit dans tout le pays. Le mot "envisager" a été spécifiquement utilisé et non pas le mot "garantir" ou une promesse qu'ils seraient autorisés à ouvrir d'ici ou le 1er décembre. L'annonce fait également référence à des zones nationales et non à des zones individuelles de type "bac à sable", qui semblent être toujours d'actualité pour les touristes ne provenant pas de pays à "faible risque". Par exemple, Phuket, Samui et Khao Lak ont reçu l'autorisation spéciale de servir de l'alcool dans les restaurants en tant que zones "bac à sable" pour les touristes et il est possible que les futures zones bac à sable, comme Pattaya, puissent également recevoir une autorisation spéciale note TPN media. Bien entendu, cela n'est pas garanti.

Toutefois, cette question sera examinée plus en détail par le CCSA, car elle doit être exploitée avec soin et avec les précautions sanitaires appropriées pour soutenir la revitalisation des secteurs du tourisme et des loisirs, surtout à l'approche de la période du nouvel an, selon le Premier ministre.

"Notre pays a été l'un des premiers au monde à agir rapidement et de manière décisive pour faire face à la pandémie. Grâce à la collaboration de tous les secteurs de la société et à l'union de tous pour faire face ensemble à cette crise, nous avons été parmi les pays qui ont le mieux réussi à sauver des vies", a-t-il conclu.

Le Premier ministre a également déclaré que le Covid-19 deviendrait endémique, sur la base des avis du ministère de la Santé publique, et que la Thaïlande DEVRA vivre avec le Covid-19 et ne pourra pas continuer à proposer des politiques et des procédures qui nuisent aux moyens de subsistance. Le Premier ministre a déclaré qu'il avait des décisions très difficiles à prendre, mais que sauver des vies et protéger les moyens de subsistance sont, selon lui, mutuellement exclusifs.

Le Premier ministre a également souligné que, bien que le plan comporte des risques, il est essentiel de pouvoir ouvrir autant que possible pendant la "haute saison" et de veiller à ce que les propriétaires d'entreprises et les millions d'employés soient en mesure de gagner leur vie et ne soient pas confrontés à de nouvelles difficultés dans les secteurs fortement touchés par la fermeture des frontières et les restrictions Covid-19, tels que l'hôtellerie, le divertissement et l'industrie hôtelière.

Le premier ministre a conclu en déclarant que le virus avait surpris et déjoué les plans à plusieurs reprises et que, même s'ils allaient de l'avant, le CCLAT et le gouvernement continueraient de s'assurer que d'autres variantes ou mutations du virus ne se produisent pas et ne causent pas de problème dans leur plan de réouverture du pays.

 

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=–=–=–=–==-

Suivez-nous sur Facebook,

Rejoignez-nous sur LINE pour les alertes de dernière minute !

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!