L'éminent militant thaïlandais en faveur de la démocratie, Rung, a été arrêté cet après-midi pour avoir prétendument publié des déclarations en ligne provocantes liées à la manifestation "carmob".

PHOTO : @Norasate_Lawyer

Bangkok -

Selon la police royale thaïlandaise, Panusaya "Rung" Sithijirawattanakul, éminent porte-parole des manifestations, a été arrêté cet après-midi, le 22 septembre, à Bangkok, pour sédition présumée et violation de la loi sur les crimes informatiques. Il aurait publié en ligne des déclarations provocatrices sur une récente manifestation en faveur de la démocratie à laquelle il fallait se joindre.

L'arrestation a été effectuée à la suite d'un mandat d'arrêt émis en vertu de la section 116 du code pénal et de la loi sur la criminalité informatique. Rung a été arrêtée à sa résidence où elle logeait avec des colocataires du Front uni de Thammasat et de la manifestation (UFTD) à Pathum Thani avant d'être emmenée à la Division de la répression des crimes technologiques (TCSD) pour interrogatoire.

Selon le mandat, Rung, en tant qu'administrateur présumé de la page de fans de l'UFTD, aurait publié un statut en ligne invitant les manifestants à se joindre au rassemblement "carmob" visant à évincer le Premier ministre Prayut Chan-O'Cha et son gouvernement. Selon la police royale thaïlandaise, cette invitation était considérée comme une violation de la loi thaïlandaise.

Les responsables du TCSD ont demandé la détention temporaire de Rung au tribunal pénal plus tard dans l'après-midi. La pétition stipule que la publication d'un tel message de sollicitation a incité les gens à se rassembler dans des manifestations non pacifiques, en violation de la loi. Le message introduit également de fausses informations dans un système informatique, ce qui constitue un délit lié à la sécurité nationale ou au terrorisme, selon le TCSD.

Toutefois, à 17 h 30, le tribunal pénal a accordé à Rung une caution de 35 000 bahts, sans autre condition. Rung, qui signifie arc-en-ciel en thaï, a été arrêtée à plusieurs reprises au cours de l'année écoulée pour son rôle dans les manifestations et les rassemblements. Elle a souligné qu'elle ne faisait qu'exprimer son opinion et ne violait aucune loi.

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=–=–=–=–==-

Suivez-nous sur Facebook,

Rejoignez-nous sur LINE pour les alertes de dernière minute !

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!