L'autorité du tourisme de Thaïlande envisage de proposer un tourisme sans quarantaine dans le cadre du programme "One SOP One System" pour les étrangers entièrement vaccinés.

National -

L'Autorité du tourisme de Thaïlande (TAT) s'apprête à présenter au Centre d'administration de la situation économique (CESA) une proposition de tourisme sans quarantaine pour les étrangers entièrement vaccinés dans le cadre du programme "One SOP One System" (OSOS) qui sera mis en œuvre en octobre prochain.

La proposition sera introduite en même temps que la deuxième phase du plan gouvernemental de réouverture du pays, le 1er octobre. Le plan inclura également cinq autres régions, à savoir Chiang Mai, PattayaHua Hin, Cha-am et Bangkok. Nous avons d'abord rapporté le changement probable du plan par rapport à la proposition précédente hier ici.

Le gouverneur de la TAT, Yuthasak Supasorn, a révélé à la presse aujourd'hui, 14 septembre, que la TAT a mis en place ce nouveau programme touristique car les exigences précédentes étaient compliquées et attiraient beaucoup moins d'étrangers que ce que les autorités attendaient. Cela inclut, note TPN Media, le plan largement critiqué de Pattaya "Move On", que beaucoup considéraient comme trop restrictif et ne profitant pas à la plupart des entreprises. Vous pouvez lire cette proposition antérieure ici.

"Dans le cadre de ce plan OSOS, chaque province appliquera les mêmes SOP (procédures opérationnelles standard), ce qui permettra aux touristes de voyager plus librement dans les zones désignées", a-t-il déclaré.

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il s'agit d'une volte-face étonnante selon les observateurs en ligne, car 48 heures plus tôt, la TAT continuait à promouvoir le plan "Move On" et d'autres plans similaires, plus restreints.

En termes simples, cela signifie un seul plan pour les cinq nouvelles zones, et non cinq plans distincts, ce qui simplifie le processus. Fondamentalement, le plan, dans sa proposition actuelle, passerait d'un itinéraire sûr et scellé (circuits) à une liberté de mouvement pour les touristes dans toute la zone, comme Pattaya ou Hua Hin. Dans le cadre de cette proposition, le touriste devrait toujours séjourner dans un hôtel SHA+ et satisfaire à diverses exigences en matière de paperasserie, de tests et autres, mais il bénéficierait d'une liberté de mouvement, pouvant aller où il le souhaite, comme dans le cas du plan Sandbox de Phuket.

TPN media tient à souligner qu'il ne s'agit que d'une proposition et qu'elle doit encore passer par plusieurs niveaux d'approbation. Il n'y a pas non plus de garantie que tous les secteurs soient autorisés à ouvrir, comme les bars ou les divertissements, pour la proposition. Il s'agit toutefois d'une amélioration majeure par rapport à la proposition précédente, qui aurait limité les touristes et les visiteurs à une seule station et à des visites guidées de certaines attractions.

Le nouveau plan est également susceptible d'inclure le plan 7×7 actuellement en place à Phuket, permettant aux touristes de visiter différentes zones après 7 jours. Vous pouvez en savoir plus sur cette partie de la proposition en cliquant ici.

En outre, le "modèle Samui Plus" sera légèrement modifié pour devenir un tourisme sans quarantaine et permettre aux touristes de voyager plus librement dans la zone fermée sous le nouveau nom de "Samui Plus Sandbox" avec les zones pilotes de Koh Samui, Koh Phangan et Koh Tao. Il s'agirait essentiellement d'un programme identique à celui de Phuket, avec une liberté de mouvement et l'abandon des itinéraires fermés impopulaires.

Le ministre du tourisme et des sports, Phiphat Ratchakitprakarn, a également déclaré à une réunion avec les autorités de Chonburi le week-end dernier. que les voyages à l'intérieur du pays pourront reprendre en octobre, étant donné que des vaccins supplémentaires provenant de nombreux fabricants autorisés devraient arriver et être distribués dans tout le pays en septembre.

Le plan de tourisme sans quarantaine sera également prévu pour les provinces ou les zones qui représentent au moins 15 % du revenu total des touristes étrangers, notamment Phuket, Krabi, Phang Nga, Surat Thani, Bangkok, Chonburi, Phetchaburi, Prachuap Khiri Khan et Chiang Mai.

Toutefois, il convient de noter qu'il ne s'agit que d'une proposition planifiée par la TAT et le ministère du Tourisme et des Sports et qu'elle doit être proposée à l'approbation de multiples organismes tels que le CESA, le CCSA et le Comité du Cabinet. Toutes les mesures et exigences ne sont que des suggestions initiales.

Nous fournirons plus de détails après les réunions prévues ce week-end avec la TAT et les agences concernées qui devront approuver le plan. Nous notons également que le TAT prévoit d'utiliser les données du Phuket Sandbox qui montrent que que les touristes étrangers présentent un risque incroyablement faible en termes d'avoir Covid-19 pour faire levier sur la proposition.

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=–=–=–=–==-

Suivez-nous sur Facebook,

Rejoignez-nous sur LINE pour les alertes de dernière minute !

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!