Un ressortissant thaïlandais de 40 ans arrêté à Nakhon Sawan pour avoir capturé illégalement des singes pour les vendre

Nakhon Sawan -

Un Thaïlandais de 40 ans a été arrêté aujourd'hui, 1er septembre, dans le district de Phayuha Khiri, dans la province de Nakhon Sawan, pour avoir capturé illégalement des singes vivants à des fins de vente et d'exportation.

Phithak Thongsuk et un ami ont échappé à une première tentative d'arrestation hier, 31 août 2021, après avoir été surpris alors qu'ils auraient capturé des singes au temple Samrong. Selon des témoins du temple, les suspects ont été vus en train de tirer sur les animaux des fléchettes de sarbacane contenant des médicaments anesthésiants.

Environ six singes ont été trouvés dans un sac en filet bleu dans une camionnette enregistrée au nom de M. Thongsuk et ont été confisqués pendant qu'une enquête plus approfondie se poursuivait et aboutissait finalement à l'arrestation d'aujourd'hui.

Selon la déclaration de Phithak, il attraperait des singes sauvages dans le temple et les vendrait dans la province de Phichit pour 1 000 à 1 500 bahts chacun. La taille idéale était d'environ 1 à 3 kilogrammes et ils ne devaient pas être marqués par les autorités pour éviter une enquête et une arrestation. Phithak a affirmé qu'il ne savait pas exactement où les singes seraient emmenés ni le nom exact des personnes à qui il les vendait. Il a également affirmé ne pas connaître le nom ou les coordonnées de l'ami qui aurait été vu avec lui hier au temple Samrong.

Thanit Nooyim, directeur du bureau d'administration des zones de conservation (zone 12), a déclaré aux journalistes que les fonctionnaires avaient suivi de près des cas similaires dans le pays après l'existence de réseaux de contrebande qui capturaient et achetaient des singes locaux pour les vendre à l'étranger.

Initialement, le détenu de 40 ans a été inculpé pour avoir chassé, possédé et échangé des animaux sauvages protégés sans autorisation en vertu de la loi de 2019 sur la préservation et la protection de la faune. En attendant, les animaux seront transférés pour des examens de santé dans un hôpital local avant d'être relâchés dans la nature.

Photo courtoisie : Nation TV

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=–=–=–=–==-

Suivez-nous sur Facebook,

Rejoignez-nous sur LINE pour les alertes de dernière minute !