Le ministre thaïlandais de la santé rencontre la plupart des secteurs commerciaux au sujet de l'assouplissement des restrictions relatives au Covid19 dans les provinces à contrôle maximal

PHOTO: PR - Ministry of Public Health

Bangkok -

Le ministre thaïlandais de la santé publique, Anutin Charnvirakul, a tenu aujourd'hui, 24 août, une discussion avec neuf grands groupes d'entreprises sur l'introduction de mesures d'assouplissement potentielles permettant de prendre des repas dans les restaurants, ainsi que d'autres assouplissements des restrictions, au Centre pour l'administration de la situation de Covid-19 (CCSA).

Le ministre a organisé une réunion avec les représentants de neuf associations d'entreprises qui se sont rendus au ministère pour soumettre une pétition, demandant que certaines entreprises soient exemptées des mesures de contrôle des maladies.

Les associations comprenaient des exploitants de restaurants, le groupe de l'industrie du meuble, le groupe industriel de Thaïlande, l'association des cliniques privées, l'association des exploitants de spa thaïlandais, l'association de l'industrie du vêtement thaïlandais, l'association des clubs de golf thaïlandais, l'association des coiffeurs thaïlandais et l'association des restaurants thaïlandais.

Les représentants de l'industrie du divertissement, des bars, de la musique en direct et de la vie nocturne brillaient par leur absence. Ce secteur est sans doute le plus durement touché, puisqu'il est pratiquement fermé dans tout le pays depuis avril.

Selon la pétition des participants à la réunion, la réouverture des commerces devrait être divisée en trois phases. Au cours de la première phase, les restaurants devraient être autorisés à ouvrir à 50 % de leur capacité, tandis que les autres entreprises, notamment les secteurs de la construction, de l'ameublement, des cliniques dentaires, des salons de massage et des spas, des cliniques médicales, des instituts de beauté, des équipements informatiques et de l'électricité, ainsi que des immeubles de bureaux, devraient être réouverts dans le cadre d'une première phase d'ici le 1er septembre.

Dans la deuxième phase, 75 % de la capacité des restaurants devrait être approuvée d'ici le 15 septembre. Les magasins de vêtements et les établissements d'enseignement devraient également être exploités. Et dans la dernière phase, prévue pour la fin du mois de septembre, les restaurants devraient être entièrement autorisés à ouvrir pour les clients, ainsi que d'autres entreprises de soins de santé, des terrains de jeux, des centres de fitness, des lieux d'exercice en intérieur, des cinémas, etc., rouvrant ainsi presque tous les secteurs commerciaux, à l'exception de l'industrie de la vie nocturne, du divertissement et des bars.

L'économie de la vie nocturne et du divertissement a été laissée de côté dans le plan proposé car, selon le Centre d'administration de la situation Covid-19, ou CCSA, il est difficile d'ouvrir même avec de nombreuses règles pendant la situation Covid-19.

PHOTO : PR - Ministère de la santé publique

M. Anutin a déclaré au cours de la réunion que le gouvernement avait essayé de trouver une solution pour tous les entrepreneurs et un équilibre entre les affaires et les restrictions sanitaires de Covid-19, mais que de nombreuses choses échappaient à son contrôle, comme la découverte de nouveaux mutants. Cependant, il a également remercié tous les secteurs d'activité pour leur compréhension et leur coopération pendant cette épreuve.

Le Dr Kiattipoom Wongrachit, secrétaire permanent du ministère de la Santé publique, a révélé à la presse après la réunion que le ministère proposera au CCSA, lors d'une assemblée générale ce vendredi 27 août, d'assouplir certaines mesures de prévention. Toutefois, la réouverture des restaurants à consommer sur place est probable, selon sa déclaration.

"Le sera proposé à la réunion de la CCSA ce vendredi. Toutefois, il est possible que la CCSA autorise une capacité d'environ 50 % pour la réouverture des restaurants à consommer sur place et un assouplissement des établissements de plein air, des centres de fitness, etc.

TPN media note que cette mesure concerne 29 zones de contrôle maximal, comme Chonburi et Bangkok, où la vente à emporter est actuellement interdite. Les provinces qui ne sont pas des zones de contrôle maximum ont déjà ouvert le dine-in.

Nous notons également qu'une règle ou mesure possible proposée était la preuve d'être vacciné ou guéri contre le Covid-19 avant de se rendre dans des restaurants ou des lieux " à risque ". Cependant, il ne s'agit actuellement que d'une proposition préliminaire et rien n'est définitif ou décidé.

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=–=–=–=–==-

Suivez-nous sur Facebook,

Rejoignez-nous sur LINE pour les alertes de dernière minute !

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!