Des canons à eau, des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc auraient été tirés sur des manifestants pro-démocratie qui se sont rassemblés à Bangkok aujourd'hui malgré l'interdiction de réunion publique

Bangkok -

Des canons à eau à haute pression, des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc auraient été tirés sur des manifestants pro-démocratie cet après-midi, le 18 juillet, alors qu'ils marchaient du Monument de la démocratie à la Maison du gouvernement pour exiger l'achat de vaccins à ARNm et la démission du Premier ministre et son gouvernement.

Certains manifestants qui avaient rejoint l'assemblée, ce qui est illégal en vertu des mesures actuelles liées à Covid-19, protestaient également contre les fermetures et les mesures liées à Covid-19 et ce qu'ils prétendent être un manque de mesures d'aide financière appropriées et la dévastation de l'économie.

En début d'après-midi, la police de Bangkok a également averti que de l'eau contenant des gaz lacrymogènes serait également utilisée si les manifestants n'annulaient pas le rassemblement et se dirigeaient vers la Maison du gouvernement car ils étaient considérés comme violant le décret d'urgence et l'annonce par la Gazette royale des interdictions de rassemblement pour prévenir la propagation du Coronavirus Covid-19.

Cela a suivi, comme on le voit sur la photo ci-dessus, des manifestants plaçant de faux « corps » dans des draps blancs au monument de la victoire, montrant symboliquement, selon eux, ceux qui étaient décédés de Covid-19, ainsi que les politiques liées à Covid-19 et restrictions.

La limite actuelle des rassemblements dans les «zones de contrôle maximum», ou rouge foncé, est de 5. Cependant, tous les rassemblements publics tels que les manifestations sont interdits, tout comme les "fêtes" ou la consommation d'alcool en groupe. Le gouvernement thaïlandais affirme que les ordres visent à empêcher la propagation de Covid-19 et ne sont pas politiques. Les manifestants, cependant, ne sont pas d'accord et affirment que les ordres visent à empêcher le peuple d'exprimer son mécontentement à l'égard du gouvernement et de ses politiques.

La manifestation, organisée par Free YOUTH, a commencé dans la région de Ratchadamnoen vers 2 heures, attirant d'autres groupes d'activistes et de manifestants pro-démocratie qui ont également organisé une manifestation automobile sur la route de Ratchadamnoen. Les manifestants avaient diverses causes, mais tous partageaient un dégoût pour les mesures actuelles du gouvernement thaïlandais, en particulier en ce qui concerne la gestion de la situation de Covid-00 qui a vu des couvre-feux, des fermetures forcées généralisées d'entreprises et des restrictions de voyage intérieur dans certaines parties de le pays.

Les manifestants ont marché le long du pont Phan Fa Lilat, dans l'intention d'atteindre Government House, où des clôtures de barbelés, des barrières de circulation et deux camions de canons à eau ont été déployés vers 3h30. Un nombre estimé, selon les responsables de la police de Bangkok, de 2,000 19 contrôles des foules la police a également été vue faisant la queue et surveillant de près la situation. La police avait périodiquement mis en garde les manifestants, leur demandant de se disperser alors qu'ils commençaient à démanteler l'obstruction et les barricades menant à la résidence du gouvernement. La police a déclaré à plusieurs reprises aux manifestants que leur rassemblement était contraire à plusieurs ordres et lois en vigueur en raison de Covid-19, y compris le décret d'urgence pour lutter contre Covid-XNUMX, les lois sur les maladies transmissibles, les ordonnances administratives métropolitaines de Bangkok, les interdictions nationales de rassemblement de masse, etc. Les manifestants ne se sont toutefois pas dispersés malgré les avertissements.

À 3 h 38, le premier canon à eau aurait été tiré sur le site de la manifestation tandis que la police a annoncé que continuer à protester et ne pas se disperser pourrait entraîner des poursuites judiciaires. Le commandant de la police a également déclaré que des opérations de dispersion plus intenses seraient utilisées si la manifestation se poursuivait.

À partir de 4h00, de l'eau avec des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc auraient été utilisées contre les manifestants. Deux personnes auraient été blessées par une balle en caoutchouc tirée lors de la dispersion, selon iLaw. Certains manifestants se sont dispersés lors de ces altercations, mais beaucoup sont restés.

Les manifestants restants ont changé leur itinéraire vers Nakhonsawan Road et ont presque fait leur chemin vers la Maison du gouvernement. Cependant, ils ont dû faire face à plus d'affrontements en raison d'obstructions à la circulation et un groupe de centaines de policiers a également été déployé à proximité avec plus de camions-citernes, de barricades, de barbelés et d'autres obstacles.

À 6 h 30, Free Youth, l'un des principaux organisateurs de l'événement, a annulé l'événement sur les réseaux sociaux alors même que des manifestants thaïlandais brûlaient des effigies du Premier ministre sur une fausse guillotine près du siège du gouvernement. Ce n'est que quelques heures avant un couvre-feu obligatoire à 9h00. On ne sait pas exactement combien de blessés ont été blessés au total lors des manifestations de l'après-midi.

Les forces de l'ordre ont continuellement averti que des accusations seraient portées contre ceux qui ont organisé la manifestation et y ont participé.

Courtoisie photo : iLaw

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=–=–=–=–==-

N'oubliez pas de vous inscrire à notre newsletter et recevez toutes nos actualités dans un e-mail quotidien sans spam Cliquez ici ! OU, entrez votre e-mail ci-dessous!

Aidez à soutenir The Pattaya News en 2021 !

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, Google Actualités, Instagram, TikTok, Youtube, Pinterest, Flipboardou tumblr

Rejoignez-nous sur LINE pour les alertes de rupture !

Rejoignez la discussion dans notre groupe Facebook https://www.facebook.com/groups/438849630140035/ou dans les commentaires ci-dessous.

Vous souhaitez faire de la publicité avec nous ou vous renseigner sur la promotion de votre entreprise, de votre événement, de votre association caritative ou de votre événement sportif ? Envoyez-nous un courriel à Pattayanewseditor@gmail.com

Vous avez un conseil d'actualité générale, un communiqué de presse, une question, un commentaire, etc. ? Nous ne sommes pas intéressés par les propositions SEO. Écrivez-nous à Pattayanewseditor@gmail.com

Envoi
Avis d'utilisateur
5 (4 votes)
Non Meechukhun
National News Writer au Pattaya News de septembre 2020 à octobre 2022. Née et élevée à Bangkok, Nop aime raconter des histoires sur sa ville natale à travers ses mots et ses images. Son expérience éducative aux États-Unis et sa passion pour le journalisme ont façonné ses véritables intérêts pour la société, la politique, l'éducation, la culture et l'art.