L'ancien maire, "Parrain de Chonburi" décède d'un cancer

Chon Buri-

Somchai Khunpluem, mieux connu sous le nom de Kamnan Poh ou le "parrain de Chon Buri" qui a apporté prospérité et développement à la province orientale mais a été condamné à deux peines de prison, a succombé à un cancer tôt lundi, a annoncé sa famille. Il avait 82 ans.

Somchai, ancien maire de la municipalité de Tambon Saensuk, est décédé à 3 heures du matin à l'hôpital de Chon Buri. Il a été libéré de prison le 14 décembre 2017 en raison de sa maladie.

Narongchai Khunpluem, le plus jeune fils de Somchai et l'actuel maire de la municipalité de Tambon Saensuk, a posté le message « Je t'aime, papa. #RIP" sur son mur Facebook.

Somchai est né le 30 septembre 1937. Il était un homme politique et homme d'affaires bien connu à Chon Buri et était perçu comme le parrain de la côte est qui a apporté prospérité et développement à la ville touristique de Bang Saen. Il était également perçu comme une personne influente qui soutenait plusieurs politiciens des provinces de l'Est.

Il a été condamné à cinq ans et quatre mois de prison et à la saisie de ses biens pour corruption dans une affaire foncière. Il a également été condamné à 25 ans de prison pour avoir prétendument organisé le meurtre de Prayoon Sitthichot, une autre personne influente et son rival. Après les verdicts, il a fui son domicile mais a été capturé à Bangkok le 30 janvier 2013.

Somchai est né de Charnchai et Thuam Khunpluem. Son père était chef de village à Tambon Saensuk dans le district de Muang à Chon Buri. Sa mère travaillait comme vendeuse de porc sur le marché et était propriétaire d'un abattoir.

 

Somchai a quitté l'école Wat Klang Don après avoir terminé la 4e année et a travaillé comme conducteur de bus sur la route Bang Saen-Sri Racha-Chon Buri avant d'être promu chauffeur.

 

Après avoir acheté son propre bateau de pêche, Somchai s'est lié d'amitié avec un touriste français, qui avait une entreprise de négoce de pétrole au Cambodge. Grâce à ses relations avec l'homme d'affaires français, Somchai a obtenu une licence pour pêcher dans les eaux cambodgiennes. Il a dirigé une entreprise de pêche prospère pendant quelques années, mais a démissionné lorsque les prix du pétrole ont grimpé en flèche.

Plus tard, il s'est mis à creuser et à fournir du gravier et de la terre pour le remblai des routes. Le succès de cette entreprise a permis à Somchai d'étendre son empire commercial pour inclure le secteur de la construction, la vente d'alcool, les hôtels et le développement immobilier. Sa richesse et son influence à Bang Saen et à Pattaya lui ont également permis de soutenir ses fils dans leurs tentatives de devenir politiciens.

Somchai et sa femme Satil ont eu quatre fils et une fille, dont la plupart sont devenus des politiciens nationaux et locaux.

Sonthaya Khunpluem, le fils aîné de Somchai, était un ancien député de Chon Buri et a été conseiller politique du général Prayut Chan-o-cha pendant son premier gouvernement. Sonthaya a également occupé plusieurs postes ministériels.

Le deuxième fils de Somchai, Witthaya Khunpluem, est le PDG de l'organisation administrative provinciale de Chon Buri et président du Chon Buri Football Club.

Le troisième enfant de Somchai était une fille que le couple appelait Jiraporn.

Son quatrième enfant est Itthipol Khunpluen, ancien député de Chon Buri et ancien maire de Pattaya.

Son plus jeune fils Narongchai Khunpluem est maintenant maire de la municipalité de Tambon Saensuk.

Le 30 janvier 2013, Somchai a été arrêté par la police de la Division de la répression du crime dans sa voiture au péage de Lat Krabang alors qu'il voyageait sur l'autoroute sortante après avoir utilisé le nom de Kim Sae-tang pour recevoir un traitement à l'hôpital Samitivej Srinakarin.

Après son arrestation, il a été envoyé en prison pour purger les deux peines de prison en suspens, l'une pour corruption dans l'achat de terres de Khao Mai Kaew par la municipalité de Tambon Saensuk lorsqu'il était maire et l'autre pour meurtre.

Le 14 décembre 2017, le Département pénitentiaire a demandé au vice-Premier ministre et ministre de la Justice ACM Prajin Juntong l'autorisation de le libérer de prison pour des raisons humanitaires car il souffrait d'un cancer de stade 4 et avait plus de 70 ans.

Lundi à 3 heures du matin, sa vie colorée de pauvre conducteur de bus qui est devenu le parrain de la côte est a finalement pris fin.

SOURCELa nation
M. Adam Judd est copropriétaire de TPN media depuis décembre 2017. Il est originaire de Washington DC, en Amérique, mais a également vécu à Dallas, Sarasota et Portsmouth. Il a une formation dans la vente au détail, les ressources humaines et la gestion des opérations, et écrit sur l'actualité et la Thaïlande depuis de nombreuses années. Il vit à Pattaya depuis plus de huit ans en tant que résident à temps plein, est bien connu localement et visite le pays en tant que visiteur régulier depuis plus d'une décennie. Ses coordonnées complètes, y compris les coordonnées du bureau, se trouvent sur notre page Contactez-nous ci-dessous. Pour les histoires, veuillez envoyer un e-mail à Pattayanewseditor@gmail.com À propos de nous : https://thepattayanews.com/about-us/