Un suspect sud-africain recherché pour le meurtre présumé d'une femme d'affaires thaïlandaise capturée au Canada

 

Un homme sud-africain – qui aurait tué dimanche une femme d'affaires thaïlandaise spécialisée dans les bijoux dans un hôtel de Bangkok avant de s'enfuir à Hong Kong – a été capturé dans la ville canadienne de Vancouver, a déclaré mardi le commissaire du Bureau de l'immigration Pol Lt-General Surachate Hakparn.

 

La police a déjà demandé l'extradition de Mzwakhe Memela, 38 ans, vers la Thaïlande, une procédure qui prendrait deux à trois semaines, a-t-il déclaré.

Surachate a attribué l'arrestation du suspect dans les 48 heures suivant la découverte du corps de la victime à la coopération entre les forces de police du monde entier, "qui les a également vus assister au "café" du bureau thaïlandais de l'immigration une fois par mois".

Lundi, la police thaïlandaise – en apprenant que Memela s'était enfui à Hong Kong – s'est coordonnée avec Interpol et la police de Hong Kong dans le but de le localiser.

Memela est accusée d'avoir tué la femme d'affaires Susama Ruenrit, 35 ans, de Kanchanaburi, comme on l'a vu dans des images de caméras de sécurité quittant sa chambre d'hôtel dimanche matin.

Son corps sans vie – ayant subi un traumatisme contondant à la tête – a ensuite été retrouvé dimanche à midi par le personnel de l'hôtel dans la chambre au sixième étage d'un hôtel sur Soi Lat Phrao 130.

Bien que le motif du meurtre et la relation du suspect avec la victime fassent toujours l'objet d'une enquête, le suspect de la police Memela est allé conclure un accord concernant des bijoux mais, lorsque les négociations ont mal tourné, il l'a frappée et tuée.

Pendant ce temps, les parents et les proches accablés de chagrin de Susama organisent des funérailles pour leur fille au Wat Thewasangkharam à Mueang Kanchanaburi, avant son rite de crémation jeudi.

Le père de la victime, Prapreut Ruenrit, 63 ans, a rappelé que Susama avait quitté la maison samedi soir pour livrer un bijou coûteux à un client, qu'elle rencontrerait probablement à l'hôtel.

Cependant, il a été choqué d'avoir été contacté par la police dimanche et de découvrir qu'elle avait été tuée, apparemment par un Africain, qui, selon le personnel de l'hôtel, séjournait aussi parfois à l'hôtel.

Prapreut a déclaré que Susama était mariée à un Nigérian, avec qui elle avait trois enfants – des jumeaux de six ans et un garçon de quatre ans.

Son mari et leur plus jeune fils sont actuellement au Nigeria, a-t-il ajouté.

Comme l'entreprise familiale vend des pierres précieuses et produit des objets décoratifs sur commande, il a dit qu'il soupçonnait que le suspect africain du meurtre, qu'il supposait être le client, avait commandé de nombreuses pièces avant de gagner la confiance de Susama.

Cependant, il ne savait pas ce qui s'était si mal passé que cela avait apparemment conduit au meurtre de sa fille.

Le père a également déclaré que les objets de valeur de Susama d'une valeur de 700,000 200,000 Bt, dont plus de XNUMX XNUMX Bt de colliers en or et d'argent liquide, manquaient sur les lieux de l'attaque.

Source : La Nation

SOURCELa nation
M. Adam Judd est copropriétaire de TPN media depuis décembre 2017. Il est originaire de Washington DC, en Amérique, mais a également vécu à Dallas, Sarasota et Portsmouth. Il a une formation dans la vente au détail, les ressources humaines et la gestion des opérations, et écrit sur l'actualité et la Thaïlande depuis de nombreuses années. Il vit à Pattaya depuis plus de huit ans en tant que résident à temps plein, est bien connu localement et visite le pays en tant que visiteur régulier depuis plus d'une décennie. Ses coordonnées complètes, y compris les coordonnées du bureau, se trouvent sur notre page Contactez-nous ci-dessous. Pour les histoires, veuillez envoyer un e-mail à Pattayanewseditor@gmail.com À propos de nous : https://thepattayanews.com/about-us/