La police thaïlandaise de la circulation examine l'évolution des sanctions pour les infractions au volant, les passagers pourraient également être tenus responsables

Bangkok-

La police de la circulation discute avec d'autres agences de modifications des peines pour les conducteurs en état d'ébriété et les récidivistes sur les routes thaïlandaises.

Des appels sont lancés pour des sanctions plus sévères conformes au modèle japonais qui pénalise à la fois le conducteur en état d'ébriété et tout passager qui "a encouragé l'acte répréhensible", a déclaré le major-général Ekkarak Limsangkatt, membre du comité chargé d'examiner l'application du code de la route. Cela signifierait que si un véhicule était arrêté et que le conducteur était ivre, tous les occupants du véhicule seraient tenus responsables.

Ekkarak s'exprimait après une réunion plus tôt hier au siège de la police royale thaïlandaise à Bangkok.

Parmi les propositions discutées figuraient l'émission de contraventions et des peines plus sévères pour les récidivistes sur la base des preuves recueillies par Police Ticket Management (PTM) au cours des trois dernières années.

Le PTM rassemble des informations sur les infractions routières et fournit des recommandations qui améliorent les mesures de sécurité routière.

La réunion d'hier, présidée par le lieutenant-général Roy Inghapairoj, assistant du commissaire de la police nationale, a été informée que 11.7 millions de contraventions avaient été émises en 2018, soit une augmentation de 39 % par rapport aux 8.6 millions de l'année précédente.

Parmi les personnes verbalisées figurait le conducteur d'un camion cargo qui a reçu pas moins de 144 contraventions en une seule année, pour excès de vitesse répétés et non-respect de la voie lente réservée aux camions. Il a été filmé par des caméras de circulation.

Au total, 1,507 XNUMX récidivistes de l'alcool au volant ont été arrêtés au cours des quatre dernières années, a-t-on appris lors de la réunion.

Ekkarak a déclaré que les résultats montraient que les conducteurs n'avaient pas suffisamment peur de la loi et des conséquences d'une infraction. Il a déclaré qu'un amendement légal au Land Traffic Act de 1979, qui devrait bientôt entrer en vigueur, introduirait un système de points pour dissuader les automobilistes de récidiver.

Il a déclaré qu'un tel système de points n'aurait pas fonctionné dans le passé car tous les permis de conduire étaient sur papier, ce qui signifie que la police et le ministère des Transports terrestres ne pouvaient pas coopérer pour attraper les contrevenants.

"Cette nouvelle loi obligera les deux agences à relier les bases de données et les informations en ligne afin que le système de points de permis de conduire soit mis en œuvre de manière efficace et pratique", a-t-il déclaré.

La réunion a également entendu une proposition selon laquelle les automobilistes avec plusieurs billets seraient autorisés à les payer en une somme forfaitaire pour une réduction, afin d'éliminer l'arriéré de billets impayés,

Cependant, Ekkarak a déclaré que les policiers ne pouvaient pas prendre cette décision eux-mêmes, de sorte que la proposition devrait être discutée par leurs supérieurs et le Cabinet.

SOURCELa nation
M. Adam Judd est copropriétaire de TPN media depuis décembre 2017. Il est originaire de Washington DC, en Amérique, mais a également vécu à Dallas, Sarasota et Portsmouth. Il a une formation dans la vente au détail, les ressources humaines et la gestion des opérations, et écrit sur l'actualité et la Thaïlande depuis de nombreuses années. Il vit à Pattaya depuis plus de huit ans en tant que résident à temps plein, est bien connu localement et visite le pays en tant que visiteur régulier depuis plus d'une décennie. Ses coordonnées complètes, y compris les coordonnées du bureau, se trouvent sur notre page Contactez-nous ci-dessous. Pour les histoires, veuillez envoyer un e-mail à Pattayanewseditor@gmail.com À propos de nous : https://thepattayanews.com/about-us/