La Thaïlande redouble d'efforts pour faire respecter le vapotage, mène des raids et rappelle aux touristes que c'est contraire à la loi

Bangkok-

Alors qu'un nouveau groupe de pression sur le vapotage et l'e-cigarette continue de pousser le gouvernement à revoir les lois sur le vapotage et les produits de l'e-cigarette, la police multiplie les mesures de répression contre les ventes de produits liés au vapotage.

Seize Thaïlandais et deux Birmans ont été arrêtés à Bangkok pour avoir vendu des cigarettes électroniques, des chargeurs de nicotine et des produits de tabac à fumer baraku (narguilé).

Le lieutenant-général Pol Surachate Hakparn, en sa qualité de chef adjoint du groupe de travail d'action pour la répression de la criminalité liée aux technologies de l'information, a déclaré aux journalistes que les arrestations avaient été effectuées dans plusieurs marchés nocturnes la nuit dernière, le 3 mars 2019.

Il a été découvert que 21 magasins vendaient des appareils illégaux de cigarettes électroniques et des pipes à chicha et 18 personnes ont été arrêtées.

La police a confisqué 81 appareils de cigarette électronique, 1,127 777 bouteilles de produits chimiques pour cigarette électronique et XNUMX chichas et autres articles illégaux.

L'opération fait suite à un raid du 28 février sur le marché de Klong Thom au cours duquel trois Thaïlandais et deux Lao ont été arrêtés pour avoir vendu le même type d'équipement.

Les responsables thaïlandais ont rappelé aux touristes et aux habitants que cela reste contraire à la loi et que les amendes et l'application pourraient être très, très élevées.

Les utilisateurs des médias sociaux pensent que les raids ont été menés en raison de la presse internationale causée par une femme française qui s'est plainte d'avoir été expulsée après avoir refusé de payer ce qu'elle a appelé un pot-de-vin de 40,000 XNUMX bahts pour avoir été surprise en train de vapoter en Thaïlande. La police thaïlandaise a déclaré que la femme avait tort et de multiples signes et lois ainsi que des avertissements de l'ambassade indiquent que le vapotage est contraire à la loi et que prétendre ignorer la loi n'est pas une excuse.

 

M. Adam Judd est copropriétaire de TPN media depuis décembre 2017. Il est originaire de Washington DC, en Amérique, mais a également vécu à Dallas, Sarasota et Portsmouth. Il a une formation dans la vente au détail, les ressources humaines et la gestion des opérations, et écrit sur l'actualité et la Thaïlande depuis de nombreuses années. Il vit à Pattaya depuis plus de huit ans en tant que résident à temps plein, est bien connu localement et visite le pays en tant que visiteur régulier depuis plus d'une décennie. Ses coordonnées complètes, y compris les coordonnées du bureau, se trouvent sur notre page Contactez-nous ci-dessous. Pour les histoires, veuillez envoyer un e-mail à Pattayanewseditor@gmail.com À propos de nous : https://thepattayanews.com/about-us/