Le joueur de football bahrani détenu en Thaïlande continue d'attirer l'attention mondiale, sera détenu au moins jusqu'à la mi-avril

BANGKOK – Un footballeur réfugié qui a refusé lundi son extradition volontaire vers Bahreïn a été sommé de comparaître à nouveau devant le tribunal en avril.

Une vague de colère a rencontré la décision du tribunal pénal de donner à Hakeem AlAraibi jusqu'au 5 avril pour faire appel contre la procédure d'extradition, avec une audience à suivre le 22 avril. La décision de ne pas libérer immédiatement le ressortissant bahreïni malgré son statut de réfugié en Australie a suscité des appels. pour les sanctions.

Le syndicat australien des joueurs de football a appelé le Comité international olympique et l'instance dirigeante du football à envisager des sanctions sportives contre la Thaïlande et Bahreïn concernant le maintien en détention d'AlAraibi à Bangkok. Il est détenu derrière les barreaux depuis son arrestation à l'aéroport de Bangkok.

Les principales tendances thaïlandaises sur Twitter étaient dominées par des sujets liés au footballeur, qui a plaidé devant le tribunal pour ne pas être renvoyé à Bahreïn. Il a été amené à l'audience avec les chevilles enchaînées.

Dans un communiqué, le directeur général de Professional Footballers Australia, John Didulica, a qualifié la détention de "violation flagrante des droits de l'homme [d'AlAraibi] internationalement reconnus en tant que résident permanent et réfugié australien".

Didulica a également déclaré que seules les pressions de la communauté internationale du football ont empêché l'extradition d'AlAraibi vers Bahreïn.

Nadthasiri Bergman, l'avocat représentant AlAraibi, a déclaré qu'ils étaient prêts à faire appel car ils avaient suffisamment de preuves pour montrer que son mandat de Bahreïn était politiquement motivé. Elle a déclaré que son client était malade et très stressé par sa détention, ajoutant qu'ils cherchaient des moyens d'obtenir sa libération de prison après que le tribunal eut refusé la libération sous caution.

Au tribunal, AlAraibi a déclaré que Bahreïn l'avait accusé d'un crime – le vandalisme d'un poste de police – survenu alors qu'il jouait un match de football télévisé, ajoutant qu'il pensait avoir été poursuivi parce qu'il avait demandé l'asile en Australie.

Mark Warnock, le porte-parole de l'ambassade d'Australie à Bangkok, a déclaré après l'audience d'aujourd'hui que le gouvernement de Bahreïn n'avait jamais demandé l'extradition d'AlAraibi depuis l'Australie, bien qu'il sache qu'il y vivait en tant que réfugié. Il a déclaré avoir immédiatement déposé une demande auprès de la Thaïlande après avoir appris que le footballeur voyageait ici avec sa femme pour leur lune de miel.

Il a refusé de dire si le gouvernement australien avait directement contacté Bahreïn au sujet de l'affaire.

AlAraibi a été détenu en Thaïlande parce que Bahreïn a demandé son retour pour purger une peine de 10 ans de prison pour vandalisme présumé. Il s'est enfui en Australie en 2014 et y a obtenu l'asile politique en 2017. Il joue au football pour une équipe semi-professionnelle.

SOURCEKhaosod Anglais, Associé
M. Adam Judd est copropriétaire de TPN media depuis décembre 2017. Il est originaire de Washington DC, en Amérique, mais a également vécu à Dallas, Sarasota et Portsmouth. Il a une formation dans la vente au détail, les ressources humaines et la gestion des opérations, et écrit sur l'actualité et la Thaïlande depuis de nombreuses années. Il vit à Pattaya depuis plus de huit ans en tant que résident à temps plein, est bien connu localement et visite le pays en tant que visiteur régulier depuis plus d'une décennie. Ses coordonnées complètes, y compris les coordonnées du bureau, se trouvent sur notre page Contactez-nous ci-dessous. Pour les histoires, veuillez envoyer un e-mail à Pattayanewseditor@gmail.com À propos de nous : https://thepattayanews.com/about-us/