La Thaïlande commence des mesures pour lutter contre le smog en utilisant des pluies artificielles et des canons à eau (Vidéo)

Bangkok-

Dans la capitale thaïlandaise, une crise d'air toxique s'est tellement aggravée que les autorités prévoient de faire littéralement pleuvoir pour lutter contre le smog.

Au cours du week-end, la qualité de l'air dans certaines parties de Bangkok est passée dans la catégorie "très malsaine", avec des niveaux de particules jusqu'à 227 XNUMX. Chaque fois que l'indice de qualité de l'air dépasse 150, il n'y a pas de Bueno, mais ces niveaux de pollution de l'air affectent tout le monde, quel que soit l'âge ou les problèmes de santé existants. L'air à travers la ville est resté dans la plage "malsaine" tout au long du week-end.

Maintenant, la ville prend une mesure drastique pour améliorer la situation : semer des nuages ​​pour provoquer la pluie. Cela vient d'un pays qui abrite le Département de la fabrication de pluie royale et de l'aviation agricole, alors peut-être que cela ne devrait pas être si surprenant. Le département annoncé Lundi, il enverrait des avions quelque part mardi pour injecter dans les nuages ​​un mélange de produits chimiques censés leur faire produire de la pluie.

Ce n'est pas tout ce que les autorités thaïlandaises font non plus. Ils ont distribué quelque 10,000 XNUMX masques faciaux, selon Phys.org. Ils ont également arrosé les rues avec de l'eau pour aider à atténuer la pollution, rapport Reuters, ainsi que des canons à eau en l'air. Tout cela rappelle ce qui s'est passé à New Delhi, en Inde, le mois dernier. Là, les pompiers ont dû aider les responsables de la région de la capitale à repousser le smog en tir d'eau des immeubles de grande hauteur.

La grave pollution de l'air à laquelle cette partie de la planète est confrontée se traduit par de graves problèmes de santé pour les personnes qui y vivent. Selon l'Organisation mondiale de la santé, un tiers des décès mondiaux liés à la pollution de l'air frappent la région Asie-Pacifique occidental. Une grande partie de ce fardeau provient de l'industrie, ainsi que des véhicules lourds dans les zones urbaines. Cependant, même les zones rurales sont confrontées à une grave pollution de l'air si elles pratiquent le brûlage des cultures, qui est populaire en Inde, ou brûlent du bois pour chauffer leurs maisons et leur poêle.


En Inde, les dirigeants commencent maintenant à prendre des mesures plus importantes pour faire face à la diminution de la qualité de l'air. La semaine dernière, le pays a publié un plan national attendu depuis longtemps pour lutter contre sa pollution atmosphérique notoire. Malheureusement, les critiques l'appellent pour son manque de clarté : il manque des directives pour les gouvernements locaux, des délais spécifiques et des directives d'application, selon le New York Times.

En Thaïlande, les autorités passent au niveau supérieur alors qu'elles se préparent à manipuler la météo. Cela peut sembler être une merde futuriste effrayante, mais la pratique n'est pas si nouvelle. Les États-Unis ont utilisé l'ensemencement des nuages ​​pour faire face au manque d'eau. Tout comme le pays de la Jordanie. Le verdict est toujours sur son efficacité, mais les responsables thaïlandais semblent penser que c'est un pari valable. Quel autre pays d'Asie du Sud-Est pollué sera le prochain ?

Texte avec l'aimable autorisation de Gizmodo.

SOURCEGizmodo
M. Adam Judd est copropriétaire de TPN media depuis décembre 2017. Il est originaire de Washington DC, en Amérique, mais a également vécu à Dallas, Sarasota et Portsmouth. Il a une formation dans la vente au détail, les ressources humaines et la gestion des opérations, et écrit sur l'actualité et la Thaïlande depuis de nombreuses années. Il vit à Pattaya depuis plus de huit ans en tant que résident à temps plein, est bien connu localement et visite le pays en tant que visiteur régulier depuis plus d'une décennie. Ses coordonnées complètes, y compris les coordonnées du bureau, se trouvent sur notre page Contactez-nous ci-dessous. Pour les histoires, veuillez envoyer un e-mail à Pattayanewseditor@gmail.com À propos de nous : https://thepattayanews.com/about-us/