L'Académie des cadets de la police royale thaïlandaise interdit aux femmes de s'inscrire à partir de 2019.

Thaïlande-

Une grande académie de police en Thaïlande a annoncé qu'elle interdirait aux femmes de s'inscrire, suscitant des accusations de discrimination sexuelle.

La Royal Police Cadet Academy (RPCA), à la périphérie ouest de Bangkok, accepte environ 300 candidats par an. Mais à partir de 2019, il n'admettra que des hommes. Worawut Sripakhon, un capitaine du RPCA, n'a pas donné de raison pour la nouvelle règle, déclarant : « C'est la politique. Nous ne sommes pas autorisés à donner plus d'informations que cela.

  Jadet Chaowilai, directrice du groupe de défense des droits Women and Men Progressive Movement, a déclaré que l'admission de moins de femmes dans les 230,000 XNUMX forces de police thaïlandaises pourrait avoir de graves conséquences pour les femmes victimes d'agressions.

  En vertu de la loi thaïlandaise, les femmes victimes de viol doivent être interrogées par des policières, mais selon les Nations Unies, plus de 90 % des viols dans le pays ne sont pas signalés. "Il s'agit d'un recul considérable pour les droits et la sécurité des femmes en Thaïlande", a déclaré Chaowilai à la Fondation Thomson Reuters. "Les victimes peuvent être gênées ou réticentes à parler aux agents masculins."

  Les femmes n'ont travaillé que dans des fonctions de bureau et de soutien dans la police thaïlandaise jusqu'en 2009, date à laquelle elles ont été autorisées à suivre une formation d'officier pour la première fois. Depuis lors, environ 700 femmes ont obtenu leur diplôme d'officier du RPCA, qui a plus de 100 ans.

  Usa Lerdsrisuntad, directrice du groupe de défense des droits Foundation for Women, a déclaré que l'interdiction était une discrimination fondée sur le sexe. "Il y a déjà trop peu de femmes policières, et maintenant cette règle réduira encore ces chiffres."

Les femmes pourront devenir policières via d'autres académies thaïlandaises après l'interdiction de la RPCA, mais cette décision a été largement considérée comme la dernière d'une série de décisions sexistes sur le recrutement de la police.

Cette année, le Bureau de la police royale thaïlandaise (RTPO) a annoncé son intention de ne laisser que les hommes postuler à des postes officiels et de direction, tentant de justifier la décision en suggérant que les obligations familiales ont poussé les femmes à quitter ces emplois. Des groupes de défense des droits ont accusé le RTPO d'avoir enfreint la loi thaïlandaise sur l'égalité des sexes.

M. Adam Judd est copropriétaire de TPN media depuis décembre 2017. Il est originaire de Washington DC, en Amérique, mais a également vécu à Dallas, Sarasota et Portsmouth. Il a une formation dans la vente au détail, les ressources humaines et la gestion des opérations, et écrit sur l'actualité et la Thaïlande depuis de nombreuses années. Il vit à Pattaya depuis plus de huit ans en tant que résident à temps plein, est bien connu localement et visite le pays en tant que visiteur régulier depuis plus d'une décennie. Ses coordonnées complètes, y compris les coordonnées du bureau, se trouvent sur notre page Contactez-nous ci-dessous. Pour les histoires, veuillez envoyer un e-mail à Pattayanewseditor@gmail.com À propos de nous : https://thepattayanews.com/about-us/